Le faste impérial 


Conférence par Xavier Mauduit


Dimanche 8 mars 2020 – 15h30
Salle des fêtes de Loigny-la-Bataille, à 2 minutes à pieds du musée (23 Rue du Gén de Sonis, 28140 Loigny-la-Bataille)

Tarif : 3 € par personne


Napoléon III fut l’un des premiers à comprendre le rôle de la communication politique et de la mise en scène du pouvoir. Ainsi, sous le règne de Napoléon III, les réceptions somptueuses se multiplient dans les palais du Louvre ou des Tuileries. Chaque sortie de l’empereur devient un véritable événement où chaque notable se bat pour être vu en bonne place auprès du souverain.

Mais derrière la fête, il y a un enjeu politique. Pour Napoléon III, cette cour impériale est un moyen efficace de contrôler les élites traditionnelles d’abord hostiles à un régime politique issu d’un coup d’État. Ce faste impérial qui est l’objet de nombreuses représentations artistiques (peintures, sculptures…), permet également d’éblouir l’Europe toute entière et de légitimer le Second Empire au yeux des souverains du vieux continent.

Entre les officiers en grande tenue, les orchestres de bal et les robes à crinoline, Xavier Mauduit vous invite à plonger au cœur des fêtes impériales où se presse l’Europe entière.  Agrégé d’histoire, Xavier Mauduit soutient dans cette discipline en 2012 une thèse de doctorat intitulée : « Le Ministère du faste la Maison du prince-président et la Maison de l’empereur Napoléon III (1848-1870) » dirigée par Christophe Charle, et qui obtient le prix Mérimée l’année suivante. Parallèlement, il est coauteur d’émissions et chroniqueur sur France Inter. Depuis 2015, il participe à l’émission 28 minutes, sur Arte, et propose du lundi au jeudi une chronique d’histoire en lien avec l’actualité. À partir d’août 2019, il présente quotidiennement, Le Cours de l’Histoire, sur France Culture (source : franceculture.fr)

Fête de nuit aux Tuileries, le 10 juin 1867
Fête donnée à l’occasion de la visite des souverains étrangers pour l’exposition de 1867, le Tsar Alexandre II au bras de l’impératrice Eugénie et Napoléon III avec Guillaume Ier de Prusse et le sultan Abdulaziz)
Pierre Tetar van Elven (1828-1908)
Huile sur toile
Paris, musée Carnavalet