Dimanche 21 octobre – Conférence

2 décembre 1851, Le coup d’État de Napoléon III
Par David Chanteranne, historien.

Dans la nuit du 1er au 2 décembre 1851, Le Président de la République Louis-Napoléon Bonaparte déclenche l’opération « Rubicon ».

En 1851, le neveu de Napoléon Ier est au pouvoir depuis presque 4 ans maintenant. Il n’a pas le droit de briguer un second mandat. Le seul moyen de garder le pouvoir est donc de réaliser un coup de force. Sur son ordre, 60 000 soldats occupent Paris et les principaux opposants politiques sont arrêtés. En quelques heures seulement la faible opposition républicaine est balayée. Un an plus tard Louis-Napoléon Bonarparte devient Napoléon III empereur des français. C’est le début du second Empire.

David Chanteranne reviendra sur ce coup d’État resté célèbre et qui contribue encore aujourd’hui à la légende noire de Napoléon III.

David Chanteranne est historien et historien de l’art, diplômé de l’université de Paris-Sorbonne, journaliste et écrivain. Rédacteur en chef de la Revue du Souvenir Napoléonien, des magazines Napoléon Ier, Napoléon III, David Chanteranne a été conseiller pour certaines reconstitutions historiques et a participé à des émissions comme « Secret d’histoire ». Il a publié des ouvrages spécialisés comme Le Sacre de Napoléon » ou encore « l’Insulaire, les neuf vies de Napoléon ».

Quand ?

Dimanche 21 octobre, 15h30

Où ?

Salle des fêtes de Loigny-la-Bataille (sud Eure-et-Loir), près de la Mairie :

23 rue du Général de Sonis,
28 140 Loigny-la-Bataille

Combien ?

2.50 €

Contact
02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Dimanche 30 septembre – Conférence

Conférence : la passion des reliques, par Donatien Mazany, docteur en Histoire.

Une relique est ce qu’il reste du corps des saints, des personnages sacrés, ou objet leur ayant appartenu, et qui fait l’objet d’un culte. Les mystères et énigmes qui entourent les reliques fascinent toujours autant. On s’interroge notamment sur leur véracité, leur influence et sur le pouvoir miraculeux qui leur est attribué .
Des reliques de Saint-Martin, de la bannière du Sacré-Coeur de Loigny-la-Bataille au Saint-Suaire de Turin, en passant par la couronne d’épines du Christ, l’historien Donatien Mazany vous invite à une visite dans le temps et dans l’histoire !

Quand ?

Dimanche 30 septembre, 15h30

Où ?

Salle des fêtes de Loigny-la-Bataille (sud Eure-et-Loir), près de la Mairie :
23 rue du Général de Sonis, 28 140 Loigny-la-Bataille

Combien ?

2.50 €

Contact
02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Samedi 15 et Dimanche 16 Juillet – Journées Européennes du Patrimoine

Visite gratuite du Musée à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 

Il y a tout juste un an, le Musée de la guerre de 1870 rouvrait ses portes après plusieurs années de travaux d’agrandissement et de réhabilitation.
À l’occasion de la 35e édition des journées européennes du Patrimoine, le Musée de la guerre de 1870 vous invite à venir le (re)découvrir gratuitement. En plus de la visite du musée, vous pourrez également parcourir l’exposition « Foot en Guerre » ainsi que l’église de Loigny, la chapelle mortuaire, la crypte et l’ossuaire.

Quand ?

Samedi 15 juillet, de 14h30 à 18h30
Dimanche 16 juillet, de 14h30 à 18h30

Où ?

Musée de la guerre de 1870 – Place du 2 décembre 1870
28140 Loigny-la-Bataille

Coordonnées GPS :
Latitude : 48.121704 | Longitude : 1.733939

Combien ?

Gratuit

Contact
02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Dimanche 8 juillet – 15h30 – Visite du champ de bataille

Visitez le champ de bataille du 2 décembre 1870

Visite gratuite du champ de bataille, théâtre de l’un des plus grands affrontements de la guerre franco-prussienne de 1870
Visite dans le cadre de l’opération « découvrez un village en Beauce » organisée par la Maison de la Beauce
Départ à 15h devant l’église de Loigny – Durée : 1h30

Le 2 décembre 1870, plus de 80 000 hommes s’affrontent sur la plaine qui entoure le village de Loigny. En une journée, 9000 hommes sont blessés ou tués. Mais que s’est il passé réellement ce jour-là ? Pourquoi Loigny, s’est retrouvée au coeur de la bataille ? Quelles sont les erreurs stratégiques qui ont été comises ? Quels sont les actes de bravoure et d’héroisme qui ont eu lieu ce jour-là ? 148 ans après, existe-t-il encore des traces des combats de 1870 ?

Toutes ces questions seront abordées lors d’un parcours qui emmènera les visiteurs depuis le coeur du village jusqu’au bois des zouaves et la croix de Sonis. Un verre de l’amitié sera offert à la fin de la visite.

Quand ?

Dimanche 8 juillet à 15h

Où ?

RDV devant l’église de Loigny. La visite se poursuivra au bois des zouaves et la croix de Sonis. Distance du parcours : 1.6 km

Combien ?

La visite du champ de bataille est gratuite. L’accès au musée reste payant (Plein tarif : 5.50 € – Tarif réduit : 2.50 €)

Contact
02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Dimanche 17 juin – 15h30 – Visite- conférence

Médaille de la campagne du Mexique
(Second Empire)

Ordre de Saint-Grégoire
(États du Pape, puis Vatican)

Médaille commémorative de la guerre de 1870-1871
(IIIe République)

Le revers de la médaille

Par Jean-François Malon, Président de l’association Les Amis de Sonis-Loigny
Visite limitée à 15 personnes – Réservation conseillée sur contact@museedelaguerre1870.fr ou par téléphone au 02 37 36 13 25.

Connaissez-vous la phaléristique ? Derrière ce mot savant se cache l’étude des ordres, décorations et médailles militaires. Le dimanche 17 juin, à 15h30, Jean-François Malon, passionné, vous propose une visite guidée originale du musée de la Guerre de 1870 à travers les médailles militaires. En effet, derrière chaque médaille se cache une anecdote, une histoire, un détail qui permettront de faire revivre l’histoire du second Empire, la défaite de 1870 et le destin héroïque des zouaves pontificaux.
La trentaine de médailles présente dans l’exposition permanente sera au cœur de la visite. D’autres modèles, issus des réserves du musée et de collections privées seront exceptionnellement sorties de leurs écrins.
Une visite accessible à tous : passionnés et néophytes.

Quand ?

Dimanche 17 juin à 15h30

Où ?

Musée de la guerre 1870 – Place du 2 décembre 1870 , 28140 Loigny-la-Bataille

Combien ?

Tarif unique: 2,5€ (en plus de l’entrée au musée)

Contact

02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Dimanche 27 mai – 15h30 – Conférence

Entre deux guerres, entre trois guerres

Une famille de la Conie dans le tourment de l’histoire

Par Alain Bouzy, journaliste, auteur de La Mémoire pour héritage
Par Juliette Clément, directrice de publication de la SAEL

Nous célébrons cette année le centenaire de la fin de la Grande guerre. À cette occasion, Alain Bouzy racontera le destin d’une famille paysanne de la Conie sur plus d’un siècle. Après avoir connu la misère des invasions prussiennes (1815 et 1870) ce fut la mobilisation générale de 1914, le départ des hommes vers le front, le travail des épouses dans les fermes , l’angoisse de la mort d’un père, d’un mari, d’un frère…
Cette plongée dans cette histoire personnelle  permet de comprendre le traumatisme de plusieurs générations de Français perdus dans les tourments de la grande Histoire.

André Ribot (au centre) a connu la guerre de 1870 et l’occupation prussienne. Quatre de ses fils ont combattu en 14-18. Joseph (à D.) a disparu à Verdun en 1916. À partir de la chute du premier Empire jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, chaque génération aura connu un conflit ou une révolution.

Quand ?

Dimanche 27 mai à 15h30

Où ?

Musée de la guerre 1870 – Place du 2 décembre 1870, 28140 Loigny-la-Bataille

Combien ?

Tarif unique: 2,5 €

Contact

02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Samedi 19 mai – 18h-22h30 – Nuit des musées

Nuit des musées : du théâtre au programme

Une visite théâtrale de l’église et du musée sera proposée à partir de 20h30. Avec le musée et l’église pour décor, Philippe Lipchitz de la compagnie SUB’THÉÂTRE vous invite à une découverte de la guerre de 1870 grâce à la lecture de textes de Victor Hugo (L’Année terrible) et d’Émile Zola (La Débâcle). La réservation est conseillée.

Cette manifestation se déroule dans le cadre de la nuit des musées 2018. Le musée sera ouvert de 18h à 22h30. L’occasion de (re)découvrir les collections, la crypte et l’ossuaire sous une couleur et dans une atmosphère différente.

Quand ?

Samedi 19 mai de 18h à 22h30

Où ?

Musée de la guerre 1870 – Place du 2 décembre 1870, 28140 Loigny-la-Bataille

Combien ?

Accès au musée: 5,5€ (tarif réduit 2,5€)

Lecture théâtrale: 2,5€

Contact

02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Dimanche 22 avril 2018 – 15h30 – Conférence

Jeanne d’Arc : les secrets de la canonisation

Conférence par Olivier Bouzy, docteur en Histoire mediévale
Responsable scientifique de la Maison de Jeanne d’Arc à Orléans

Béatifiée en 1909, Jeanne d’Arc est canonisée par le pape Benoît XV en 1920, près de cinq siècles après sa mort sur le bûcher. A quelques jours des fêtes johanniques, le Musée de la Guerre de 1870 vous propose de (re)découvrir, grâce à Olivier Bouzy, les secrets politiques et diplomatiques de la canonisation de la « bergère de Donrémy ».
C’est à la veille de la guerre de 1870, sous l’impulsion de Mgr Dupanloup, évêque d’Orléans, que la question de la sainteté de Jeanne d’Arc est clairement posée. Ce processus se déroule alors dans un contexte où, après la défaite contre la Prusse, la société française est habitée par un esprit revanchard. Dans ce contexte, Jeanne d’Arc deviendra après sa béatification (1909) un porte étendart patriotique, célébré notamment par l’Orléanais Charles Péguy.
Après la Grande Guerre, la canonisation de Jeanne d’Arc (1920) permit de créer une passerelle entre la République française laïque et l’Église romaine catholique.
Ainsi derrière les vertus de la canonisation, politique et diplomatie ne sont jamais loin…

Jeanne d’Arc au sacre du roi Charles VII, 1854
Jean-Auguste-Dominique Ingres
Huile sur toile
Musée du Louvre, Paris

Quand ?

Dimanche 22 avril à 15h30

Où ?

Salle de Loigny-la-Bataille à 3 minutes du musée

23 rue du général de Sonis 28140 Loigny-la-Bataille

Combien ?

Tarif unique: 2,5 €

Gratuit pour les Amis de Sonis et les enfants de moins de 5ans

Contact

02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Chasses aux œufs dans les jardins du musée

À l’occasion de sa réouverture, le musée de la guerre de 1870 vous propose de participer à une chasse aux œufs de Pâques dans les jardins du musée.
Des œufs de toutes les couleurs sont à retrouver ! Tous les participants repartent avec du chocolat.
Les chasses aux œufs durent une demi-heure. Les départs sont prévus à :

  • 15h00
  • 15h30
  • 16h00
  • 16h30

L’inscription est conseillée sur contact@museedelaguerre1870.fr ou au 02 37 36 13 25

Les trois œufs mystère

En plus des chasses aux œufs, partez à la découverte des trois œufs mystères dissimulés à l’intérieur du musée. Ceux qui les retrouveront repartiront avec des chocolats supplémentaires !

Quand ?

Dimanche 1er avril, plusieurs départ prévu

Où ?

Musée de la guerre 1870 – Place du 2 décembre 1870, 28140 Loigny-la-Btaille

Combien ?

5,5€ plein tarif 

2,5 € pour les enfants de 6 à 17ans, anciens combattants, étudiants, demandeurs d’emplois

Gratuit pour les Amis de Sonis et les enfants jusqu’à 5ans inclus

Contact

02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Commémoration du 147e anniversaire de la bataille de Loigny : ouverture exceptionnelle du musée

Le dimanche 3 décembre, la mairie de Loigny-la-Bataille organise la commémoration du 147e anniversaire de la bataille de Loigny du 2 décembre 1870 :

À 10h, évocation des combats et dépôt de gerbes à la croix de Sonis.
À 10h30, cérémonie religieuse en l’église Saint-Lucain de Loigny-la-Bataille.

Le musée de la guerre de 1870 ouvrira exceptionnellement de 11h30 à 17h30. L’occasion de découvrir la nouvelle scénographie où 200 uniformes, casques, fusils et objets personnels permettent aux visiteurs de se replonger au coeur du conflit franco-prussien. Des animations immersives et tactiles permettent à chacun de rejouer la bataille de Loigny qui, le 2 décembre 1870, fit près de 9 000 victimes dans les rangs français, prussiens et bavarois.

Quand ?

7 octobre à 15h30 pendant environ 1h30

Où ?

Salle des fêtes de Loigny-la-Bataille – 23 rue Général de Sonis 28140 Loigny-la-Bataille

Combien ?

L’entrée est gratuite, sans réservation

Contact 

02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr

Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017