dimanche 11 octobre 2020 - 15h30

"la carrière aventureuse de michelangelo merisi dit "le caravage (1570-1610)"

COnférence par bernard de montgolfier

Hélas non, Le Caravage n’est jamais venu jusqu’à Loigny. Alors pourquoi proposer une conférence sur le génie du mouvement baroque ?

En 2020, le Musée de la guerre de 1870 a fait restaurer une des toiles de sa collection : Les derniers moments du capitaine de Timoléon Saint-Luc d’Antoine-Eugène Renouard (1835-1921).

Or ce tableau présente beaucoup des aspects de la peinture « caravagesque » avec une place importante donnée aux jeux entre l’ombre et la lumière.

Pour marquer le retour du tableau dans les salles du Musée de la guerre de 1870, il était donc indispensable d’évoquer la vie tumultueuse du maître italien qui inspira des générations entières de peintres à travers toute l’Europe.

Bernard de Montgolfier est historien de l’art et ancien conservateur du musée Carnavalet consacré à l’Histoire de Paris 

Informations pratiques :

Pour assurer une bonne distanciation le nombre de place est limité à 30 personnes.
Réservation obligatoire : contact@museedelaguerre1870.fr / 02 37 36 13 25 (numéro accessible aux horaires d’ouverture du musée)

Tarif  : 3 €
La conférence a lieu à la salle des fêtes de Loigny

Jusqu'au 6 décembre 2020

"napoléon III, gambetta, la guerre !"

exposition temporaire

Il existe des moments dans l’Histoire où les destins se croisent. Lors de la guerre franco-prussienne, Napoléon III voit son règne de 19 ans s’achever dans le sang et les larmes lors de la défaite de Sedan du 1er septembre 1870. Prisonnier du Prussien Bismarck, il finira sa vie exilé en Angleterre.
Quelques jours après la défaite de Sedan, Léon Gambetta proclame la République au balcon de l’hôtel de ville de Paris. Cet avocat talentueux, tribun d’exception va se transformer en chef de guerre contre l’envahisseur prussien. 

Cette exposition, c’est l’Histoire de ce chassé-croisé entre deux personnages dont la vie ressemble à un roman. C’est aussi le récit de deux guerriers qui ont combattu avec les armes et les mots pour imposer leurs modèles politiques

Plus d’une centaine d’objets retracent le parcours de ces deux destins. Pour cette occasion, près d’une trentaine de coiffes, uniformes de l’armée impériale de Napoléon III est présentée grâce à un partenariat avec le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion de Gravelotte. Plusieurs collectionneurs privés ont également été sollicités pour l’occasion. 

Informations pratiques

Tarif : 5.50 € (la visite de l’exposition temporaire est incluse dans le prix d’entrée du musée

dimanche 18 octobre 2020 - 15h30

" les francs-tireurs en première ligne "

conférence par Éric Labayle

Après la tragique défaite de l’armée impériale en août 1870, des centaines de troupes de francs-tireurs se forment en France. Équipés de manière sommaire, indépendants de toute hiérarchie militaire, ils mènent contre les Prussiens une guerre de harcèlement particulièrement féroce.

Les soldats ennemis vivent alors dans la crainte permanente de ces soldats aux noms évocateurs : « hirondelles de la mort, ours des pyrénéens, éclaireurs de la mort, sangliers des Ardernnes »

Retour sur ces soldats d’un genre particulier dont les pratiques guerrières résonneront dans les conflits du XXe siècle et dans les conflits contemporains.  

Éric Labayle est historien et éditeur. Il a publié de nombreux ouvrages et articles, essentiellement consacrés à l’histoire militaire française entre 1850 et 1940

Informations pratiques :

Pour assurer une bonne distanciation le nombre de place est limité à 30 personnes.
Réservation obligatoire : contact@museedelaguerre1870.fr / 02 37 36 13 25 (numéro accessible aux horaires d’ouverture du musée)

Tarif  : 3 €
La conférence a lieu à la salle des fêtes de Loigny

Dimanche 8 novembre 2020 - 15h30

" l'héritage de l'aigle : 150 ans après, que reste-t-il du second empire ? "

conférence par david chanteranne

Après sa chute en 1870, Napoléon III fut l’un des personnages les plus mal-considérés de l’Histoire de France. Dénigré par la IIIe République, moqué par Victor Hugo, Napoléon III a longtemps été victime d’une « légende noire ».

150 ans après la défaite de 1870, le personnage de Napoléon III est aujourd’hui réévalué et le Second Empire est assimilé à une période de progrès social (droit à l’instruction pour les filles, droit de réunion, droit de grève…) d’essor économique (développement du chemin de fer, de l’industrie, essor de la recherche scientifique, modernisation des villes) et de rayonnement de la France (expositions universelles, développement des arts…) Mais en 2020, que reste-t-il de cet héritage napoléonien ?

Historien et historien de l’art, diplômé de l’université de Paris-Sorbonne, journaliste et écrivain, David Chanteranne est notamment rédacteur en chef du magazine Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien. Chargé de cours à l’université Paris-Sorbonne, il a été conseiller pour certaines reconstitutions historiques et a participé à des émissions médiatiques comme Secrets d’histoire.

Informations pratiques :

Pour assurer une bonne distanciation le nombre de place est limité à 30 personnes.
Réservation obligatoire : contact@museedelaguerre1870.fr / 02 37 36 13 25 (numéro accessible aux horaires d’ouverture du musée)

Tarif  : 3 €
La conférence a lieu à la salle des fêtes de Loigny

SAMEDI 14 novembre 2020

"nuit des musées"

visites guidées du musée à 18h et 20h30

A l’occasion de la nuit des musées, profitez d’une visite guidée des espaces d’exposition permanents, de l’église, de la crypte et de l’ossuaire. 

Première visite à 18h

Deuxième visite à 20h30

Informations pratiques :

Tarif  : 5.50 € par personne

Sur inscription :
contact@museedelaguerre1870.fr
02 37 36 13 25

dimanche 6 décembre 2020 - 9h30

commémoration de la bataille de loigny

RDV à 9h30 devant la croix de SOnIS

Comme chaque année, un hommage civil, militaire et religieux sera rendu aux 9 000 victimes des combats du 2 décembre 1870 en présence d’autorités allemandes et françaises. Les cérémonies sont publiques et accessibles à tous. Elles débuteront à partir de 9h30, sur le champ de bataille, près de la croix de Sonis.

 

Informations pratiques :

Les cérémonies sont accessibles librement
Le musée sera ouvert de 12h à 18h30