2 décembre 1851, Le coup d’État de Napoléon III
Par David Chanteranne, historien.

Dans la nuit du 1er au 2 décembre 1851, Le Président de la République Louis-Napoléon Bonaparte déclenche l’opération « Rubicon ».

En 1851, le neveu de Napoléon Ier est au pouvoir depuis presque 4 ans maintenant. Il n’a pas le droit de briguer un second mandat. Le seul moyen de garder le pouvoir est donc de réaliser un coup de force. Sur son ordre, 60 000 soldats occupent Paris et les principaux opposants politiques sont arrêtés. En quelques heures seulement la faible opposition républicaine est balayée. Un an plus tard Louis-Napoléon Bonarparte devient Napoléon III empereur des français. C’est le début du second Empire.

David Chanteranne reviendra sur ce coup d’État resté célèbre et qui contribue encore aujourd’hui à la légende noire de Napoléon III.

David Chanteranne est historien et historien de l’art, diplômé de l’université de Paris-Sorbonne, journaliste et écrivain. Rédacteur en chef de la Revue du Souvenir Napoléonien, des magazines Napoléon Ier, Napoléon III, David Chanteranne a été conseiller pour certaines reconstitutions historiques et a participé à des émissions comme « Secret d’histoire ». Il a publié des ouvrages spécialisés comme Le Sacre de Napoléon » ou encore « l’Insulaire, les neuf vies de Napoléon ».

Quand ? Dimanche 21 octobre, 15h30

Où ? Salle des fêtes de Loigny-la-Bataille (sud Eure-et-Loir), près de la Mairie :

23 rue du Général de Sonis,
28 140 Loigny-la-Bataille

Combien ? 2.50 €

Contact
02 37 36 13 25
contact@museedelaguerre1870.fr
www.museedelaguerre1870.fr