4 août 1870 : le drame de Wissembourg


Conférence par Abel Douay, historien et arrière-arrière petit fils du général Douay tué durant la bataille de Wissembourg


Dimanche 29 mars – 15h30
Salle des fêtes de Loigny-la-Bataille, à 2 minutes à pieds du musée (23 Rue du Gén de Sonis, 28140 Loigny-la-Bataille)

Tarif : 3 € par personne


La bataille de Wissembourg est le premier grand choc militaire de la guerre de 1870. Si cet affrontement marque le début de la débâcle, il est aussi le théâtre de la bravoure des soldats français. Partie combattre « au son du canon », la division Douay composée de 7 000 hommes et de 18 canons se retrouve prise à parti par 70 000 allemands et 144 canons. Le combat est inégal mais pendant 7 heures, les Français vont tenir le choc avant de céder devant le nombre.

Abel Douay fera le récit de cette bataille qui vit la mort de son aïeul, le général Douay, mais qui révèle également les nombreux dysfonctionnements de l’armée française en 1870 : mauvais emploi de la cavalerie, mauvaise coordination des troupes, faiblesse de l’artillerie française…

Le prince Frédéric-Guillaume contemplant le corps du général Abel Douay, 1888
Anton von Wermer (1843-1915)